Nouvelle

Changement au conseil de l'ARLA

14 janvier 2019

Daniel Poirier, président de l’Association des riverains du lac Aylmer, quitte le conseil d’administration (CA)

Après sept ans de participation au sein du conseil d’administration de l’ARLA, dont quatre comme président, Daniel Poirier participait à sa dernière réunion du CA le 7 décembre 2018.

Sous sa gouverne, et avec la collaboration de toutes les directrices et tous les directeurs, l’ARLA a développé une expertise accrue de la qualité de l’eau du lac Aylmer, ainsi que de son bassin versant et celui de la rivière Coleraine. Les plantes aquatiques envahissantes ont fait l’objet d’une attention toute particulière, et l’on a organisé des matinées d’information et de sensibilisation au bénéfice de tous ceux et celles qui ont à cœur la protection du lac Aylmer.

De plus, on a établi des partenariats stratégiques avec d’autres associations de la région, ainsi qu’avec les municipalités riveraines. Daniel Poirier a déclaré ce qui suit :

« Je suis fier d’avoir modestement, avec l’appui indéfectible de formidables collègues, contribué à l’amélioration de la qualité de l’eau du lac Aylmer et je suis confiant que l’actuel conseil d’administration, fort de l’implication de tous les de membres de l’ARLA, saura relever les défis qui se pointent à l’horizon. Merci à tous et à toutes et bonne chance. »

Les membres du CA de l’ARLA tiennent à remercier Daniel et à lui souhaiter tout le succès qu’il mérite dans ses nouveaux projets.

 

Élection de Robert Mitchell, président de l’ARLA

 

Lors d’une réunion de l’ARLA le 19 décembre 2018, le conseil d’administration a élu Robert Mitchell comme président. Robert Mitchell est membre de l’ARLA depuis sa fondation en 1974. Il est directeur du CA depuis 2015 et secrétaire de l’Association depuis 2017.

 

Robert Mitchell et les membres du CA poursuivront l’élan donné par les membres de l’Association lors de son assemblée générale annuelle le 25 août 2018 sur le plan d’action 2018-2019 et, plus particulièrement, sur le bassin versant du lac Aylmer. Ce sont non seulement les riverains du lac qui doivent se préoccuper de la santé du lac, mais aussi tous les résidents de son bassin versant qui doivent se responsabiliser sur le sort de ce précieux joyau. Les cinq municipalités riveraines de ce cours d’eau bénéficient des retombées touristiques et des taxes des résidents saisonniers, sans compter les retombées pour les commerces du bassin versant. Le nouveau président s’engage à collaborer étroitement avec les municipalités pour conscientiser tous les résidents du bassin versant du lac Aylmer.

 

Alain Daigle

Directeur communication

Retour aux nouvelles